Journées d’études

Imprimer

Journées d’études

Prochaine journée

Samedi 6 Juin:« Qu’en est-il aujourd’hui de la folie et des normes? »

Amphithéâtre Van Gogh, espace Van Gogh

Journée en partenariat avec l'Université Populaire d'Arles.
Accueil: 9h30
10h—12h
Entrée: 5 €
Gratuit pour les membres d’Echo, d’UPOP’Arles, étudiants et demandeurs d’emploi.

Nous accueillerons H.Bokobza dans le cadre du Forum de la Nuit Sécuritaire.

Joseph Mornet, psychologue clinicien au Centre Psychothérapique Saint Martin de Vignogoul, administrateur de la Croix Marine. "Folie, violence et institution : la question du collectif"
« Dans sa thèse "Essais du traitement collectif du quartier d'agités", datée 1952, soit juste avant l'arrivée des neuroleptiques dans les hôpitaux psychiatriques, Philippe Paumelle montrait comment la question de la violence du patient en psychiatrie ne pouvait être traitée que par le collectif. Cette position clinique s'oppose radicalement aux politiques actuelles(…)»
Publications: Psychothérapie Institutionnelle, Histoire et Actualité, préf. P. Delion, éd. Champ Social, 2007 - Le corps et la psychose, l’objet invisible, éd. Champ Social, préf. R.Gentis, 2006

Claude Brichler, Docteur en Sciences de l’Education, ancien neuro-psychiatre du Centre
Régional de l’Enfance et de l’Adolescence Inadaptée (C.R.E.A.I.) a œuvré pendant quatorze années dans un centre d’Observation et d’Orientation et à la même époque dans un Foyer de Semi-Liberté. « Le diagnostic « d’adolescent incasable » aide-t-il à la construction du projet éducatif ? »
« Le concept de « border-line » ou « d’état-limite », n’a pas été souvent utilisable pour la construction du projet éducatif. Il a pu par contre, alimenter le sentiment d’impuissance des équipes éducatives et médicales. Sur quels éléments peut-on donc s’appuyer lors de l’accueil d’un jeune en Centre Educatif Fermé ?... Sur quels axes reposera le projet individuel ? »

Publications: La relation Pédagogique – L’utilisation du principe de complémentarité permet-elle de pointer des stratégies rendant l’école plus humaine ? La Revue Foeven n°154 La relation Pédagogique, mai 2008. Adolescence, rites de passage, violence institutionnelle , Actes du Colloque de l’Association des Psychologues de Franche-Comté , Besançon 1997, Alternative à l’hospitalisation des malades mentaux chroniques » in Les pratiques psychiatriques contemporaines, Psychiatrie Française Ville d’Avray 1991.

Discutant: Pierre-Jean Memmi, membre de l’UPOP Arles, professeur de philosophie

Accueil: 14h30
15h—18h
Entrée libre

Roland Gori, psychanalyste et professeur en psychopathologie, Aix-Marseille.
De tous temps, les malades mentaux et plus largement ; les marginaux, originaux sans oublier ceux qui trébuchent dans la souffrance psychique ont fait l'objet de rejets et de traitements plus ou moins violents.
Qu'en est t-il de nos jours ? Au delà des beaux discours, comment sont traités ceux qui n'entrent pas dans le rang ? Dès le plus jeune âge, on tente de dépister les troubles des conduites des enfants, on médicalise la turbulence ; on fait taire la souffrance. Comment expliquer la surconsommation d'antidépresseurs, neuroleptiques et anxiolytiques dans nos sociétés modernes ? Roland Gori nous entraînera sur les traces de Foucault, à travers l'histoire de la folie et des normes, dans l'enfer des sociétés qui, refusant de considérer la réalité de leurs souffrants-dissidents, les cachent ou étouffent leurs cris...

Publications: La Santé totalitaire. Essai sur la médicalisation de l'existence, avec MJ Del Volgo, ed.Denoël 2008
L'Empire des coachs. Essai sur les nouvelles formes de contrôle social , avec Pierre Le Coz, ed.Albin Michel 2006
Exilés de l'intime. La médecine et psychiatrie au service du nouvel ordre économique, avec MJ Del Volgo, ed.Denoël 2005
Il est également à l’origine de nombreuses et larges pétitions dont l’Appel des Appels.
Discutant: Joseph Mornet, psychologue clinicien.

Les journées ayant déjà eu lieu

Samedi 21 Mars

Maison de la Vie Associative, 3 Bd Des Lices, salle des spectacles 1er étage
« De l’école : de la violence des jeunes, aux violences faites aux jeunes ? »

Journée en partenariat avec C2AM

Inscriptions: remplir le formulaire en ligne ou envoyer un e-mail ou téléphoner

Tarifs: 10€ la journée, 8€ la demi-journée,
gratuit pour: les étudiants, les membres de C2AM, Echo et PEEP SUP,
Buffet sur inscription: 10€

Accueil 9h30
10h – 12h Salle des spectacles, 1er étage

Monique Binda, Présidente de la Fédération ANPEIP Association des parents d'enfants intellectuellement précoces
Monsieur Panattoni , de l'Apers, abordera les différentes réponses judiciaires possibles ainsi que les divers modes d'accompagnement du phénomène de violence à l'école, tant envers les victimes qu'envers les mis en causes.
Christine Davy-Aubertin, Médecin de l'éducation nationale Conseiller Technique départemental AFPSSU, évoquera la question de la bientraitance à l’école.
Discutant: Jean-Pierre Bagur, criminologue, Président d’Echo

12h –14h: buffet convivial dans la salle de réunion (sur inscription)

Accueil: 14h
14h30 – 18h

Benjamin Moignard, Maître de conférences en sociologie Université Paris 12, chercheur à l'Observatoire International de la Violence à l'Ecole.
L'étude s'appuie sur un important travail de terrain. En France, Benjamin Moignard a observé dans son propre quartier des adolescents membres de plusieurs bandes locales, qu'il a suivis dans la rue et dans leur collège. Au Brésil, il a travaillé avec un gang d'adolescent lié à un réseau de narcotrafiquants d'une importante favela de Rio de Janeiro. En se gardant de tout sensationnalisme, l'auteur dépeint le quotidien de ces adolescents : une immersion qui bouleverse bien des clichés et révèle le poids de l'école dans la construction des réalités sociales qu'elle redoute. Une "enquête" explosive...
Frédérique Landoeur, enseignante spécialisée dans une classe relais à Montpellier, elle accueille des adolescents qui ont entre 12 et 16 ans en rupture avec l’école et les apprentissages. Nombreux sont coutumiers du passage à l’acte et sont en attente de jugement pour des délits graves (vols, braquages, violences envers des personnes...) Une fois que l’enseignant a mis en place les conditions pour qu’une parole véritable émerge, les adolescents en confiance, s’en saisissent et parlent. C’est alors qu’ils expriment toute la violence symbolique et physique qu’ils vivent, d’une part dans la cité et d’autre part à l’intérieur même de leur familles (croyances, pressions, autocensure) Le film « Les enfants du Big Bang » réalisé par Marie Frapin est un document sur son travail (non projeté ce jour).
Sera projeté d’un film de 20 mn montrant les effets des interventions d’Albert Jacquard et de Michel Tozzi suivi d’un débat avec les intervenants de la journée et le public.
Discutant: Un représentant de l’association C2AM.

Samedi 16 mai

Amphithéâtre Van Gogh, espace Van Gogh
« De la prison : la violence est-elle incarcérable ? »

Journée en partenariat avec le GENEPI Occitanie

(Accueil: 14h30) 15h—18h

Sur inscription en ligne, par mail ou au téléphone.
Droits d’entrée 5 €
Gratuits pour les membres d’Echo, étudiants, demandeurs d’emploi.

Anaïs Fischer, responsable du Genepi Occitanie, nous présentera le travail du GENEPI, (Groupement National d’Enseignement pour les Personnes Incarcérées) puis témoignera d’expériences concrètes, du problème de cloisonnement et de la promiscuité qui favorise la violence.
Jean-Pierre Bagur, criminologue, Président d’ECHO, fondateur du Groupe Multi-professionnel des Prisons.
Sous l’influence de quels discours, nos sociétés pourraient-elles se « carcéraliser » ? Les prisons sont-elles, par définition, au premier rang des « violences institutionnelles » ? Notre questionnement tentera d’amorcer une réflexion sur les évolutions comparées du monde carcéral et de nos « espaces de liberté ».

Publications: L’invention de l’autorité , (av. A.Vulbeau et J.Pain) éd. Matrice, Vigneux, 2003 Situations violentes à l’école, comprendre et agir, (ouvrage collectif, sous la direction de R.Casanova) éd. Hachette, Paris, 2005.

Salim Mokaddem, professeur agrégé de philosophie à l'Université Montpellier 2, chargé de recherche au GRSL de l'EPHE (Paris 1) "Le problème de la réponse carcérale comme moyen de contrôle et de surveillance est-il actuel ? Qu'appelons nous violence : celle qu'on enferme ou celle qui enferme au nom d'une sécurité qui définit les normes et les valeurs en fonction d'intérêts très conjoncturels ? Nos sociétés sont-elles plus ingérables qu'il y a 50 ans ? Quelle est notre perception de la délinquance, des violences urbaines, des minorités non parlantes, dans une société hypermédiatique et qui s'efforce de rendre les populations plus contrôlables et protégées par une gouvernance de plus en plus invisible ?
Telles sont les questions que nous aborderons lors de cette journée en posant que la sémantique du sens est à retrouver pour donner du commun et du lien dans l'espace politique d'inter subjectivation permanente qu'est la vie dans la Polis."

Publications: Le chapitre inaugural du collectif "De l'éthique à la bioéthique". Les savoirs philosophiques de la médecine (in L' Ethique médicale, éd. Sauramps médical, Montpellier, 2008) Foucault. Une vie philosophique (éd. Champ social Théthète, diff. Les Belles Lettres, 2004)

Discutante: Agnès Benedetti, psychanalyste, Arles.

www.echo-arles.fr

— site web réalisé par Easy Forma